Aller au contenu principal

Gelstalt

Publié par Stéphane Arrami le dim 07/04/2019

Née au début du 20ème siècle en Allemagne, la théorie Gestalt ( « forme » en allemand) défini, entre autres, les principes de la perception visuelle par le cerveau qui perçoit les éléments en les regroupant comme des ensembles.

Un de ses postulats de base est la théorie de l’émergence : le tout est différent de la somme de ses parties.

Cette théorie de psychologie de la forme est décomposée en de nombreuses lois :

  • Loi de la bonne forme (ou prégnance) : le cerveau va tenter de percevoir des « bonnes formes » dans un groupement plus ou moins aléatoire de parties.
  • Loi de continuité : des points rapprochés sont perçus dans une continuité et tendent à représenter des formes
  • Loi de la proximité : des points proches tendent à être considérés comme faisant partie d’une même forme.
  • Loi de similitude : les éléments semblables sont perçus comme appartenant à la même forme (si la distance ne permet pas de les regrouper).
  • Loi de destin commun : des parties en mouvement ayant la même trajectoire sont perçus comme faisant partie de la même forme.
  • Loi de clôture (ou fermeture) : notre cerveau va tenter de combler les vides afin percevoir une forme dans sa totalité.

Les principes de la Gestalt sont applicables notamment pour les interfaces pour donner du sens à des formes ou à des informations qui n'en ont pas à première vue.